Se soigner par les plantes, ou comment se soigner naturellement

Se soigner par les plantes est une des premières choses que l’homme a appris à faire. Aujourd’hui encore, la plupart des médicaments sont élaborés à partir de plantes.

Je m’intéresse à l’insomnie et aux troubles du sommeil depuis quelques années. Au fil de mes recherches, j’ai pris l’habitude de noter sur un carnet tous les conseils que je glane.

Comment se soigner par les plantes

Je privilégie les conseils relatifs aux médecines douces et aux soins par les plantes. Consultations auprès d’homéopathes, remèdes de grand-mère, blogs ou livres sur le sujet, émission télé, etc., dès que j’ai lu ou entendu quelque part un conseil qui me paraissait avisé, je l’ai noté.

Je vous propose donc aujourd’hui de commencer une série d’articles sur comment se soigner par les plantes.

Ces articles vont surtout concerner l’homéopathie et les tisanes, mais également un petit peu les huiles essentielles.

Ces thèmes ont déjà été en partie abordés sur ce blog. Vous trouverez notamment des articles sur la tisane pour dormir, l’homéopathie pour le sommeil, les plantes pour dormir ou encore sur comment soigner les bébés et les enfants grâce aux plantes.

Avec cette série « Se soigner par les plantes« , je vous propose d’entrer plus en profondeur dans le thème.

Voici donc le premier article de la série, consacré aux principes de l’homéopathie. Je trouve qu’il est toujours plus intéressant de comprendre comment un remède fonctionne. Les conseils pratiques pour se soigner par les plantes viendront donc dans les articles suivants.

Se soigner par les plantes : qu’est-ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie a été mise au point par Samuel Hahnemann, un médecin allemand, il y a plus de 200 ans.

Le nom « homéopathie » est formé à partir de deux mots grecs : homoios (semblable) et pathos (maladie). Comme son nom l’indique, l’homéopathie traite les maladies par les semblables.

Il s’agit du premier principe de l’homéopathie : le principe de similitude. Ce principe est indissociable de deux autres principes : l’infinitésimalité et la globalité.

Les 3 principes de l’homéopathie : similitude, infinitésimalité et globalité

Similitude

La médecine occidentale classique est une médecine allopathique, du grec allos (autre) et pathos (maladie), c’est-à-dire une médecine qui utilise des substances dont les effets sont contraires à ceux que la maladie provoque.

Comme vu plus haut, l’homéopathie n’est pas une médecine allopathique puisqu’elle traite les maladies par les semblables. Cela signifie qu’une substance médicinale prescrite à une personne saine provoque chez celle-ci des symptômes identiques à ceux qu’elle soignerait chez un sujet malade.

Il s’agit du principe de similitude, principe fondamental de l’homéopathie.

Infinitésimalité

Les homéopathes parlent plus généralement de remèdes que de médicaments. L’infinitésimalité est une notion liée à la préparation du remède.

En homéopathie, les remèdes sont préparés à partir de substances végétales, minérales ou animales présentes dans la nature et sont administrés à des doses infiniment petites.

En effet, les substances sont diluées à plusieurs reprises (hautes dilutions) et secouées très vigoureusement entre chaque dilution (dynamisation).

Il s’agit du principe d’infinitésimalité.

Globalité

L’homéopathie est dite « médecine globale » car elle élargit la notion de maladie à l’être humain qui souffre.

C’est donc une médecine où l’individu est pris totalement en compte : le choix du traitement va bien sûr dépendre de l’affection qui l’atteint, mais également des caractéristiques plus personnelles de l’individu (son terrain).

C’est notamment pour pouvoir bénéficier pleinement de ce principe qu’il est particulièrement intéressant de faire une consultation auprès d’un homéopathe.

En effet, ce dernier saura considérer l’individu dans son ensemble pour déterminer un remède efficace.

Le prochain article de la série « Se soigner par les plantes » sera également consacré à l’homéopathie. Nous y verrons le mode de préparation, les différentes formes de l’homéopathie et quelques conseils d’utilisation.

Puis nous pourrons entrer dans le vif du sujet : comment se soigner par les plantes.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *